Logo

Aïkido - ou l'art de se défendre

Bénéfique pour le corps et l'esprit

Méthode d'entraînement qui stimule et purifie le corps et l'esprit.
Discipline centrée sur la force de vie intérieure (ki), et procurant bonne santé et vie équilibrée.
Renforce et active les défenses immunitaires, la circulation sanguine, les organes internes, le système respiratoire, la musculature et la fonction cardiaque

La voie vers une plus grande confiance

Ressentez-vous de l'appréhension lorsque vous marchez dans la rue à la nuit tombée? Le harcèlement physique ou verbal vous fait-il peur? Aimeriez-vous être et agir avec plus d'assurance? La confiance en soi, ça s'apprend! En peu de mots et beaucoup d'exercices physiques, vous apprendrez à éviter les comportements à risque, à reprendre confiance en vous et à travailler vos réflexes comportementaux pour rester maître de vous-même - en situation d'urgence, et dans votre quotidien.

 

 

O'Sensei - Fondateur de l'Aïkido

Morihei Ueshiba est né le 14 décembre 1883 à Nishinotani, et décédé le 26 avril 1969 à Iwama. Il est le quatrième enfant et premier fils d'une famille aisée. Son père, Yoroku Ueshiba, était un agriculteur respecté, et sa mère, Itokawa Yuki, était issue d'une famille de riches propriétaire terriens. A l'instigation de son père, Morihei Ueshiba commence à 7 ans à étudier les classiques du confucianisme et les écrits bouddhiste. Par ailleurs, son père lui enseigne le sumo et la natation. Morihei Ueshiba obtient son diplôme d'études secondaires à Tanabe puis, à l'âge de dix-sept ans, entre au collège. Il n'y reste que peu de temps, préférant entreprende des études commerciales à Yoshida.


Parce que  (ai = relier, unir) forme une unité avec  (ai = amour), j'ai décidé d'appeler ma
forme de budo "ai-ki-do."

 

 

Hikitsuchi Michio, 10e Dan

Hikitsuchi Michio est né le 14 juillet 1923 dans la région de Kumano. Dès l'âge de neuf ans, il s'intéresse au Budo japonais et à la philosophie Shinto. Il a 14 ans lorsqu'il fait la connaissance de Morihei Ueshiba, le fondateur de l'Aïkido. Il sera son élève durant plus de 40 ans. O'Sensei apporte son aide à Hikitsuchi Sensei pour construire le Kumano Juku Dojo. O'Sensei y enseignera ensuite régulièrement, et effectuera des pèlerinages dans la région de Kumano.

Unique élève d'O'Sensei, Hikitsuchi Michio reçoit le 10e Dan des mains mêmes de son maître quelques mois avant la mort de ce dernier en avril 1969. O'Sensei lui remet également l'autorisation écrite d'enseigner le maniement du long bâton utilisé en Aikido (Masakatsu Bojutsu) et du sabre (Sho Chiku Bai No Ken). Hikitsuchi Michio a passé toute sa vie à Shingu, petite ville côtière sise dans la préfecture de Wakayama. Il y est décédé le 2 février 2004. Il a été mon professeur durant 20 ans. Grâce à son savoir, à sa remarquable attitude et à sa présence, il continue de rayonner au Japon et dans le monde entier.

 

 

Motomichi Anno Sensei, 8e Dan - Funada Kishu Aikikai Dojo-Japan

Jeune adulte, Motomichi Anno Sensei a suivi les cours d’aïkido du fondateur en personne. Aujourd’hui, cela fait plus de 60 ans qu’il pratique cet art martial et qu’il transmet ses connaissances. Il a enseigné aux côtés de Michio Hikitsuchi Sensei au sein du Kumano Juku Dojo. Depuis de nombreuses années, il se rend régulièrement en Europe et aux Etats-Unis – il est notamment venu à plusieurs reprises au Centre Kumano à Bienne, ou encore à Santa Cruz USA à l’invitation de Linda Holiday Sensei – pour diriger des séminaires dont le succès ne se dément pas. Il y présente tant les bases que des techniques plus complexes et extrêmement dynamiques, esthétiques et harmonieuses. Ses loisirs, il les réserve à la lecture et, surtout, à l’art de la calligraphie. Il a calligraphié quantité de poèmes sur les thèmes du Budo, de l’amour et de la vie, qu’il a offerts aux aïkidokas du monde entier. Nombreux sont les dojos que sa personnalité et ses remarquables connaissances sur le Budo et la philosophie de l’aïkido ont fortement influencés. Après le décès de Hikitsuchi Sensei en 2004, Anno Sensei est devenu le Dojo-Cho du Kumano Juku Dojo. Il s’y est intensément investi pour le plus grand bienfait de ses élèves, tout en apportant son soutien à toute la communauté de l’aïkido à travers le monde. Chaque année, élèves et professeurs d’aïkido du monde entier se rendent au Japon pour suivre son enseignement au quotidien et s’imprégner de son art, tout en précision et en harmonie. Anno Sensei a contribué et contribue de manière significative à l’essor de l’aïkido. Il continue de s’entraîner et d’enseigner chaque jour. Son expérience, son enthousiasme et sa joie à pratiquer le Budo sont autant de magnifiques cadeaux pour tous ses élèves disséminés aux quatre coins du globe.

En avril 2015, Hine Kiichi and Anno Motomichi Sensei fonde le Funada Kishu Aikikai Dojo dont Anno Sensei devient le Dojo-Cho. Le Dojo Funada est rattaché au Hombu Dojo de Tokyo et fédère six autres Dojos de la province de Mie Ken. Les pratiques sont dispensées par Anno et Hine Senseis.

Grâce à son esprit positif et constructif, Anno Sensei a fait découvrir la fascinante beauté de cet art martial à des milliers d’aïkidokas dans le monde. Il nous a ouvert les yeux sur les merveilles de notre planète et appris le sentiment de gratitude – qu’il en soit ici chaleureusement et respectueusement remercié.

Jürg Steiner